L’or, l’un des investissements préférés des français

L’or est l’un des investissements préférés des français, juste derrière le livret A. Nous présentons les principaux point d’importances a continuation.

Les importants investisseurs peuvent placer leur capital en achetant des lingots ou bien directement des barres d’or. Un lingot d’or pèse un 1 kilo alors que le poids de la barre est de 12 kilos. Cette barre est cotée sur le marché de Londres est et doit comporter 99,5% d’or pur. Bien évidemment, un tel investissement est hors de portée des particuliers qui vont lui préférer l’une des meilleures pièces en or boursable en or, la pièce de 20 francs or.

« Les pièces de 20 francs sont appelées napoléon, les premiers napoléons furent frappée à partir de 1803, » souligne www.cashbygold.fr, « le poids de toutes les monnaies françaises de 20 francs or est exactement de 6,45 grammes, contenant chacune 5,80 grammes d’or fin. »

La dernière série datent des années 1950 lorsque le gouvernement français demanda a la Banque de France la fabrication de nouvelles monnaies de 20 francs or, tache qui fut confié à la Maison Monnaie à Paris, dans le but de faire concurrence a la frappe de nouvelles monnaies en or tels que la Krugerrand d’Afrique du Sud, la Feuille d’Erable du Canada, l’Eagle des Etats-Unis ou la Britannia de la Grande-Bretagne.

Alors quelles sont les principaux points à connaitre ? Selon le Blog sur l’achat or, le principal avantage du Napoléon « est la faible prime attachée à ces monnaies. » En effet, la valeur des pièces de monnaie en or est déterminée par le prix de l’or plus une prime, également appelée décote si elle est négative, et cette prime peut varier de quelques % pour les monnaies les plus communes sur le marché à près de 20% pour les monnaies de nouvelle fabrication, comme celles fabriquées actuellement par les diverses Maisons de la Monnaie Cette prime varie donc entre les différentes pièces de monnaie et entre les vendeurs. La prime représente donc le travail de frappe, la rémunération des charges fixes et variable entrainée par la fabrication de cette monnaie. De plus, il peut exister sur le marché de l’or des phénomènes de mode, qui amène à une rarification de l’offre, comme par exemple la quasi disparation des Eagles 20 dollars en or en 2012 sur le marché américain.
Il convient de rappeler que il ne faut pas confondre les pièces de monnaie en or boursable avec les monnaies commémoratives ou de collection en or, dont le prix de vente dépasse largement leur contenu en or fin. Un investisseurs ayant par exemple acquis des monnaies en or 50 euro émises par la maison de la monnaie se verrait obliger de les revendre bien en dessous de leur prix d’achat, ce type de produit est à situer dans l’univers de la collection et n’entrent donc pas dans le cadre d’un achat en or.

Comments are closed.